Retour accueil LANO
  Actualités
  Glossaire
  FAQ
  Plan de site
  Contact
   Histoire du laboratoire
   Espace adhérents
   Analyses
   Foliaires
   Terres
   Programme d’analyse proposé par le LANO
   pH (Potentiel hydrogène)
   Matière organique
   Phosphore / P2O5 assimilable
   Calcium / CaO échangeable
   Magnésium / MgO échangeable
   Potassium / K2O échangeable
   Sodium / Na2O échangeable
   Capacité d'échange Cationique / C.E.C.
   Analyse granulométrique
   Oligo-éléments métalliques biodisponibles / Cu, Zn, Mn et Fe EDTA
   Calcaire total et calcaire actif / CaCO3T et CaCO3 actif
   Eléments traces métalliques / ETM
   Fourrages et Aliments
   Eaux
   Lisiers, Boues, etc
   Reliquats d'azote
   Prélèvements
   Assurance qualité
   Actualités

Recherche :
Laboratoire d'analyse

 Capacité d'échange Cationique / C.E.C.

La capacité d’échange cationique du sol représente la taille du réservoir permettant de stocker de manière réversible certains éléments fertilisants cationiques (potassium, magnésium, calcium…). La CEC est liée au complexe argilo humique. La valeur de la CEC d’un sol est donc fonction des quantités d’argile et de MO qu’il contient, mais aussi de la nature des ces éléments et du pH du sol. Ainsi, un sol présentant une teneur en argile de 20% peut très bien montrer une CEC inférieure à un sol présentant une teneur en argile de 15%, en fonction de supports géologiques, de passés pédoclimatiques et de mode de mise en valeur différents.

Pourquoi mesurer la C.E.C. ?

Connaître la valeur de la CEC est indispensable à une bonne interprétation des teneurs en éléments cationiques échangeables (K, Ca, Mg, Na). La répartition des différents cations sur la CEC et le taux de saturation (somme des cations échangeables/CEC) donne de précieuses indications sur le fonctionnement du sol.
Elle est indispensable aux calculs des doses d’amendements basiques pour les chaulages de correction des sols acides. Le niveau de la CEC oriente également les choix stratégiques en terme de fertilisation potassique et magnésienne (calcul des doses et fréquences d’apports).

Comment mesurer la C.E.C. ?

Il existe plusieurs méthodes normalisées de mesure de la CEC, mais la plus courante, mise en œuvre par le LANO, est la méthode Metson. Elle est décrite dans la norme AFNOR NF X31-130.

Cette méthode consiste à déplacer tous les cations adsorbés sur les sites d’échanges de la CEC, puis de saturer ces sites par un cation unique, qui est l’ammonium (NH4+). L’ammonium est à son tour déplacé, puis dosé par spectrophotocolorimétrie automatique. Le nombre de site d’échange de la CEC correspond exactement au nombre d’ions ammonium dosés. Le résultat est exprimé en nombre de charges pour 100g de sol (milliéquivalents pour 100g ou méq/100g ou centimoles+/kg). Les valeurs des cations échangeables, exprimés classiquement en g/kg ou ‰, peuvent également être exprimés en méq/100g, ce qui permet de calculer les taux de saturation de la CEC pour chacun de ces éléments.

Quelques éléments d’interprétation de la valeur de la CEC de vos sols

VALEUR DE LA CEC EN méq/100 g

INTERPRETATION

CEC<9

Petite CEC

9 ≤ CEC ≤ 12

CEC moyenne

12 < CEC ≤ 15

CEC assez élevée

15 < CEC ≤ 25

CEC élevée

CEC > 25

CEC très élevée

 (Source: programme d'interprétation LANO/CA de Basse Normandie)

 

lano
laboratoire d'analyse